02 décembre 2014

Institut de la Mobilité Durable :une plateforme commune qui co-construit le futur de la mobilité depuis 5 ans.

Le 27 novembre 2014, Renault, la Fondation Renault et Paris Tech ont fêté les cinq ans de l’Institut de la Mobilité Durable.

C’est en 2009 que Renault, la Fondation Renault et ParisTech ont décidé de créer une plate­forme multidisciplinaire pour mener ensemble des travaux de recherche sur l’avenir des transports et des solutions de mobilité.

Il s’agissait d’apporter des analyses académiques, d’expérimenter des solutions innovantes, de s’assurer en parallèle de l’acceptabilité des innovations et de leur potentiel de déploiement à grande échelle. Le tout, dans le but de répondre aux défis mondiaux auxquels sont confrontés les constructeurs automobiles : réchauffement climatique, recomposition de l’écosystème adapté à l’electro­mobilité, urbanisation croissante et phénomènes de congestion associés, conditions de réussite pour l’adoption de nouvelles solutions de mobilité.

En s’appuyant sur les compétences du monde académique et des acteurs opérationnels de la mobilité, cette plate­forme permet de comprendre et d’accompagner cette phase de transition vers l’électro­mobilité et d’éclairer les décisions.

La collaboration entre les ingénieurs de Renault, les enseignants­chercheurs et les étudiants de Paris Tech, est née avec deux objectifs principaux :

  • Promouvoir des recherches relatives à la conception de systèmes de mobilité innovants, notamment basés sur les véhicules électriques ;
  • Former des cadres et scientifiques de haut niveau, dont les compétences permettent de répondre aux besoins des industriels du secteur du transport et aux défis scientifiques et technologiques soulevés par le développement à long terme de systèmes de transport durables.

Au fil des années, l’Institut de la Mobilité Durable s’est ouvert à d’autres partenaires universitaires ou industriels, français et internationaux, souhaitant contribuer aux travaux.

Depuis cinq ans, l’Institut de la Mobilité Durable pilote des programmes de recherche et développe des formations autour de 4 thèmes, impliquant 7 écoles et 10 laboratoires de recherche de Paris Tech :

  • « Système de mobilité électrique », pour comprendre les interactions entre la circulation en masse de véhicules électriques, les territoires, la socio­économie des ménages de ces bassins, ainsi que les besoins d’infrastructures ;
  • « Business model » : pour comprendre les enjeux économiques et organisationnels du VE pour chacun des acteurs de l’écosystème sur la base d’expérimentations terrain, afin d’identifier les leviers à activer pour accélérer son adoption.
  • « Vision mondiale », pour objectiver, à l’aide d’outils d’analyse stratégique et de modélisation économique, l’impact pour Renault de nouvelles tendances globales et structurantes (Environnement, Energie, Matières premières et nouveaux écosystèmes industriels)
  • "Technologies", pour mener des travaux amont sur des technologies en rupture, afin d'alimenter la feuille de route des technologies de batterie (augmenter leur densité d'énergie pour une autonomie du VE accrue) ainsi que des travaux sur l'allègement.

Cinq ans de travaux pour la mobilité de demain : quelques illustrations.

« Système de mobilité électrique »

  • Étude des comportements des communautés face à l’innovation dans les services de mobilité. Comment prendre en compte le fait qu’elles veulent être acteurs de la définition et de la conception de ces services pour mieux se les approprier ? L’émergence des communautés web interagissant sur les thèmes de l’environnement, de l’automobile, et du VE en est l’exemple.
  • Étude de la capacité des technologies de l’information en Inde, à assembler les ressources discontinues d’accès à l’électricité, et les pratiques d’acteurs de base à s’organiser pour relier les composantes de microgrids pour palier une distribution aléatoire. En Inde 40% des ménages n’ont aucun accès à l’électricité (2008). Des écosystèmes insulaires à fort degré d’autonomie et de développement se constituent, invitant la voiture électrique à « s’installer » d’elle­même dans ces quartiers ou zones d’activités, où tout est pensé en solutions de ressources renouvelables.

« Business Model » :

  • Caractérisation d’une nouvelle « Ingénierie du déploiement » du véhicule électrique, capable de prendre en charge, au­delà du développement produit, la conception du système d’électromobilité associé.
  • Quantification de l’apport des flottes taxis ou services d’auto­partage au développement des véhicules électriques grâce à leur effet de prescription.
  • Élaboration d’outils d’évaluation du potentiel d’électrification dans les territoires (villes, régions, pays) et identification des leviers à activer en priorité pour y accélérer le développement des véhicules électriques.
  • 2 laboratoires impliqués : CRG école Polytechnique et SES Télécom ParisTech ;
  • Équipe : 3 chercheurs seniors et 3 doctorants ;
  • Publications : 2 livres, 6 articles scientifiques, 6 chapitres d’ouvrages collectifs, 14 participations à des colloques et conférenciers invités.

« Vision mondiale »

  • Analyse des bénéfices macro­économiques et environnementaux d’une électrification du parc [Revue de l’Energie, 611 (2013)] ;
  • Impact de l’inertie du développement et de la diffusion d’une nouvelle technologie automobile sur le coût d’abattement marginal du CO2 ;
  • Contextes macroéconomique et énergétique de l’émergence de véhicules électrifiés en Europe et en Chine. Analyse Chine et marché VE.

Adoption de la plateforme de certification Blockchain de Wiztopic

Dans le but de sécuriser sa communication, Renault Group certifie ses documents avec Wiztrust depuis le 20 Février 2020. Vous pouvez en vérifier l'authenticité sur le site wiztrust.com.

Contact presse

Retrouvez ici les dossiers de photos et vidéos correspondants à nos dernières actualités

Document

A propos de Renault Group

Retrouvez ici les dossiers de photos et vidéos correspondants à nos dernières actualités

pagebuilder.components.cta.text