14 mars 2011

Le Conseil d'Administration soutient unanimement la décision de Carlos Ghosn

Le Conseil d’administration de Renault approuve à l’unanimité le plan de Carlos Ghosn tirant les conséquences de la crise


Un Conseil d'administration extraordinaire de Renault s'est tenu ce jour à la demande de Carlos Ghosn.


Après avoir manifesté la solidarité de Renault et de ses dirigeants avec les collaborateurs de Nissan et remercié les administrateurs japonais présents, Carlos Ghosn a évoqué devant le Conseil d’administration les premières conclusions du Procureur de la République de Paris. Ces conclusions mettent hors de cause MM. Michel BALTHAZARD, Bertrand ROCHETTE et Matthieu TENENBAUM et lèvent les soupçons formés à tort contre eux.


Carlos Ghosn a, par ailleurs, informé les administrateurs des premiers résultats des investigations conduites sous l’égide du Parquet de Paris par la DCRI qui semblent mettre en évidence l’existence d’une escroquerie en bande organisée, impliquant directement au moins un salarié de Renault.


Carlos Ghosn a présenté au Conseil d’administration les principales mesures qu’entend prendre la direction de Renault afin de tirer toutes les conséquences de la crise que vient de traverser l’entreprise.

 

  1. Proposer la réintégration et/ou l’indemnisation aux trois cadres de Renault accusés et licenciés à tort. Carlos Ghosn entend les recevoir personnellement au plus vite.
  2. Engager des procédures disciplinaires adaptées aux fautes à l’égard de trois membres de la Direction de la Protection du Groupe.
  3. Restaurer l’image de Renault et la confiance dans l’entreprise et ses dirigeants. Carlos Ghosn a fait part au Conseil de sa décision de renoncer avec Patrick Pélata ainsi que l’ensemble des cadres dirigeants impliqués à la part variable de leur rémunération acquise au titre de 2010 et à tout bénéfice de stock-options pour l’exercice 2011.
  4. Mettre en chantier la refonte de la gouvernance de Renault concernant la protection du groupe, des personnes et de l’information à partir de l’analyse des dysfonctionnements internes constatés. Ce chantier sera conduit par le Président-directeur général, le Directeur général délégué aux opérations et un administrateur indépendant, le Président du comité des comptes et de l’audit. Les conclusions en seront présentées. La direction de la protection du groupe est d’ores et déjà directement rattachée à un membre du comité exécutif. Quant à la direction des cadres dirigeants, elle est rattachée directement au DRH.  Ces mesures devraient permettre, dès maintenant, une meilleure protection des personnes.

Le Conseil d’administration a apporté son appui unanime à Carlos Ghosn pour la mise en œuvre de ce plan d’action.  Le Président a refusé la démission de Patrick Pélata que ce dernier lui avait présentée.


Carlos Ghosn a réitéré son engagement total et celui de Patrick Pélata pour la défense des intérêts de Renault.

Adoption de la plateforme de certification Blockchain de Wiztopic

Dans le but de sécuriser sa communication, Renault Group certifie ses documents avec Wiztrust depuis le 20 Février 2020. Vous pouvez en vérifier l'authenticité sur le site wiztrust.com.

Contact presse

Retrouvez ici les dossiers de photos et vidéos correspondants à nos dernières actualités

Document

A propos de Renault Group

Retrouvez ici les dossiers de photos et vidéos correspondants à nos dernières actualités

pagebuilder.components.cta.text