06 juin 2021

« Magic Alonso » signe à Bakou son meilleur résultat depuis son retour en Formule 1

Alpine F1 Team a inscrit huit points au Grand Prix d’Azerbaïdjan 2021 grâce à deux derniers tours à couper le souffle de Fernando Alonso, l’Espagnol gagnant quatre places pour franchir la ligne d’arrivée au sixième rang. Esteban Ocon a dû abandonner en raison d’une perte de puissance en début de course.

Auteur de deux derniers tours brillants après le redémarrage tardif de la course, Fernando Alonso quitte Bakou avec son meilleur résultat en F1 depuis le Grand Prix d’Australie 2018.

Bien partis, Fernando et Esteban gagnaient tous deux des positions au départ d’une course longue de 306,049 km. À la fin du premier tour, Fernando était septième et son équipier onzième avant que la journée d’Esteban ne s’interrompe brutalement quatre boucles plus tard après une perte soudaine de puissance l’obligeant à rentrer définitivement aux stands.

Dans la monoplace de l’équipe encore en lice, Fernando était l’un des premiers à chausser les pneumatiques durs dès le septième tour. La majorité du peloton étant en tendres l’imitait au passage suivant et l’Espagnol se stabilisait finalement au douzième rang.

 

L’intervention de la voiture de sécurité après l’accident de Lance Stroll dans la ligne droite des stands au trente-et-unième tour offrait à Fernando l’opportunité de passer des pneus tendres une fois la voie des stands rouverte. Avec des gommes plus fraîches que ses adversaires, Fernando gagnait plusieurs positions et se rapprochait du top dix et de la McLaren de Daniel Ricciardo. Le classement semblait figé avant que le drapeau rouge ne soit brandi après l’incident de Max Verstappen, provoquant un sprint final de deux tours seulement.

Après une longue pause, les débats reprenaient avec un départ arrêté. Équipé de pneus tendres rodés, Fernando effectuait un véritable récital en se frayant un chemin entre plusieurs pilotes dans le premier virage avant un dépassement audacieux sur Yuki Tsunoda à l’extérieur du cinquième virage lui valant la sixième place à l’arrivée sur le circuit urbain de Bakou.

Esteban Ocon / Départ : 12e – Abandon

 La réussite a semblé m’échapper ici. C’est évidemment très piégeux et nous avons été victimes d’une perte de pression nous faisant abandonner tôt. Nous avions pris un bon départ. J’étais devant les deux McLaren et je me battais avec les voitures autour de nous. Je faisais ma course, tout se passait bien et le rythme était là pour un top dix comme Fernando l’a démontré. Ce n’était pas notre week-end, mais nous allons tourner la page et nous projeter vers le prochain rendez-vous. Le Grand Prix de France m’est toujours spécial et j’ai hâte d’y être. 

 

Fernando Alonso / Départ : 8e – Arrivée : 6e

Je suis heureux pour l’équipe. Nous avons pris de bons points et je crois que nous les méritons après un week-end difficile. Les derniers tours ont été très amusants et nous avons essayé d’attaquer et d’être agressifs pour gagner quelques places. C’était un bon week-end de notre part, mais nous avons un peu manqué de rythme en course. Nous devons donc analyser cela, mais je suis satisfait de cette journée et nous voulons en faire de même en France.

 

Marcin Budkowski, directeur exécutif

La course n’avait pas bien commencé entre l’arrêt définitif d’Esteban en raison d’un problème lié au groupe propulseur et le rythme de course de Fernando qui n’était pas compétitif. Nous devons en comprendre les raisons. Dans l’ensemble, ce n’était pas un bon après-midi, mais nous pouvons être soulagés de voir que les deux pilotes ayant eu des problèmes vont bien et cela nous a offert un final passionnant. La prestation de Fernando gagnant quatre positions pour finir sixième nous donne du baume au cœur et vient récompenser le travail acharné de chacun dans l’équipe. Il est de retour avec un état d’esprit extrêmement compétitif et nous devons maintenant travailler ensemble afin de retrouver notre niveau pour la prochaine manche en France. 

Fondée en 1955 par Jean Rédélé, Alpine s’est affirmée au fil des ans avec ses voitures de sport à la française. En 2018, la marque présente la nouvelle A110, une voiture de sport fidèle aux principes intemporels d’Alpine en matière de compacité, de légèreté, d'agilité et de plaisir de conduite. En 2021, Alpine Cars, Renault Sport Cars et Renault Sport Racing se réunissent sous la bannière Alpine. Elle devient ainsi la marque dédiée aux voitures de sport innovantes, authentiques et exclusives de Renault Group, bénéficiant de l’héritage et du savoir-faire de son usine historique de Dieppe ainsi que de la maîtrise de l’ingénierie des équipes de Formule 1 et de Renault Sport Cars.
 

Adoption de la plateforme de certification Blockchain de Wiztopic

Dans le but de sécuriser sa communication, Renault Group certifie ses documents avec Wiztrust depuis le 20 Février 2020. Vous pouvez en vérifier l'authenticité sur le site wiztrust.com.

Contacts presse

Retrouvez ici les dossiers de photos et vidéos correspondants à nos dernières actualités

Médias

A propos de Renault Group

Retrouvez ici les dossiers de photos et vidéos correspondants à nos dernières actualités

Newsalert
Pour recevoir en temps réel nos actualités, inscrivez-vous à nos alertes et sélectionnez vos préférences. 
pagebuilder.components.cta.text