13 décembre 2016

Renault propose un contrat d’activité pour une performance durable en France

 

Renault et les organisations syndicales représentatives, CFDT, CFE-CGC, CGT et FO, ont tenu ce mardi 13 décembre leur 9ème réunion de négociation. Cette réunion a permis de parcourir les différentes propositions et engagements discutés au long de cette période de dialogue.

 


La direction a fait évoluer et complété plusieurs de ses propositions. Ainsi, Renault s’engagerait à :


- maintenir l’ensemble des sites en France, et industrialiser une nouvelle boîte de vitesses automatique au site STA de Ruitz pendant la durée de l’accord

- recruter 3 600 personnes en CDI  pour la période 2017 – 2019

- développer le CDI intérim avec un objectif de 10% du volume global d’intérim en fin d’accord

- étendre son dispositif de congés de fin de carrière à toutes les filiales industrielles, sauf si celle-ci ont un accord plus favorable.


Enfin, la direction a également procédé à des ajustements sur sa proposition d’organisation du temps de travail

  • Renault limiterait à 1h la durée de l’allongement des séances de travail destinés à réguler l’activité des usines, avec un maximum de 8 séances par personne et par mois ;
  • Chaque salarié aurait la possibilité de monétiser jusqu’à dix jours de son compteur temps individuel par an.

Suite à cette dernière séance de négociation, un projet de texte sera proposé aux organisations syndicales.

 

CONTACT PRESSE :
Alejandra Kaufman
01 76 89 78 78
06 71 00 25 56
alejandra.kaufman@renault.com

 

SYNTHÈSE


Un projet commun pour préparer l’avenir de Renault en France

Le long de la période de négociation, la direction et les organisations syndicales ont échangé sur des propositions qui répondent aux trois enjeux principaux de Renault en France dans les années  à venir : la satisfaction des clients, la performance durable et la motivation des salariés.


Des engagements de visibilité sur l’activité des sites de Renault en France jusqu’en 2019 et au-delà

Dans le cadre d’un accord avec les représentants des salariés, la direction s’est engagée à :

- Maintenir l’ensemble des sites de Renault en France
- Assurer un volume de production annuel moyen au moins égal à celui de 2016
- Assurer la production de :
- au moins 1 nouveau modèle et/ou plateforme par site
- au moins 1,5 million d’organes mécaniques en moyenne par an
- au moins 1,5 million de châssis en moyenne par an
- Industrialiser une nouvelle boîte de vitesses automatique sur le site STA à Ruitz
- Investir 500 millions d’euros pour moderniser les usines
- Confirmer le rôle de la France, centre de haute technologie pour le Groupe, avec notamment 8% du chiffre d’affaires au moins investi en R&D + CAPEX


Emploi et compétences

- 3 600 recrutements en CDI, 6 000 contrats jeunes
- Evolution positive des effectifs de l’ingénierie à la fin de l’accord
- Réduction d’au moins 50% du travail intérimaire à horizon 2019, à volume de production équivalent, meilleure reconnaissance du travailleur intérimaire
- Développement du CDI intérim avec un objectif de 10% du volume global d’intérim en fin d’accord
- Investissement de 220 millions d’euros en formation, taux d’accès à la formation de 85% en fin d’accord
- Développement des parcours certifiants
- Poursuite de la dispense d’activité en fin de carrière spécifique (DACS), création d’un temps partiel de fin de carrière solidaire, extension du congé de fin de carrière aux filiales industrielles sauf si accord plus favorable


Reconnaissance du personnel

- Évolution des dispositifs de promotion et gestion de carrière
- Fin de la politique de modération salariale : une politique de rémunération cohérente avec le marché et la situation de l’entreprise
- Un nouvel accord d’intéressement avec une même dynamique de rétribution
- Bonus de fin d’accord


Temps de travail

- Assouplissement de la gestion des compteurs temps, possibilité de monétiser jusqu’à 10 jours du compteur temps individuel par an
- Pour réguler l’activité des usines, séance supplémentaire limitée à 1h, avec un maximum de 8 séances par personne et par mois ;


Qualité de vie au travail

- Politique zéro accident
- Management participatif et responsabilisant
- Dialogue sur la qualité du travail
- Modernisation des sites
- Droit à la connexion et à la déconnexion


Le dialogue social, levier de performance économique et sociale

La direction a réaffirmé sa volonté d’implémenter un dialogue toujours plus efficace au plus près du terrain, par la mise en place d’une commission d’application de l’accord aux niveaux central et local. Cette commission se réunira trois fois par an au niveau central et dans les établissements.

Adoption de la plateforme de certification Blockchain de Wiztopic

Dans le but de sécuriser sa communication, Renault Group certifie ses documents avec Wiztrust depuis le 20 Février 2020. Vous pouvez en vérifier l'authenticité sur le site wiztrust.com.

Contact presse

Retrouvez ici les dossiers de photos et vidéos correspondants à nos dernières actualités

Document

A propos de Renault Group

Retrouvez ici les dossiers de photos et vidéos correspondants à nos dernières actualités

Newsalert
Pour recevoir en temps réel nos actualités, inscrivez-vous à nos alertes et sélectionnez vos préférences. 
pagebuilder.components.cta.text